Actualités
 
 
 
 
 

Actualités

Le CFC Saint Luc célèbre sa messe de clôture

Le dimanche 1er mai 2016, le Centre de Formation de Catéchistes (CFC) Saint Luc de Tougouri, a célébré la messe de clôture de l’année. Présidée par le directeur du centre, l’abbé Paul LALLOGO, la célébration eucharistique a été principalement marquée par la sortie de cinq (05) nouveaux catéchistes en fin de formation.
Se basant sur les textes sacrés du jour, surtout sur l’évangile, l’abbé Paul a expliqué que c’est la parole de Dieu qui donne force et sens à toute action pastorale. Autrement dit, c’est le Christ lui-même, parole de Dieu incarnée, qui est à la base de tout dans son Eglise. Voilà pourquoi il a invité l’assemblée en général, et les nouveaux catéchistes en particulier, à s’attacher au Christ dans toutes les situations et circonstances. En effet, le disciple du Christ, dans le vécu quotidien de son baptême, rencontre toutes sortes d’épreuves et de difficultés qui, parfois, peuvent profondément ébranler sa foi. En de circonstances pareilles, il doit toujours se référer au Christ qui a été le premier à être confronté à des épreuves, dans l’accomplissement de sa mission.

Bénédiction des habits des nouveaux catéchistes

Le second volet de l’exhortation de l’abbé Paul a porté sur le rapport entre foi et traditions humaines. A ce propos, il a exhorté les nouveaux catéchistes à toujours donner préséance à la parole de Dieu, à la foi et à l’enseignement de l’Eglise face aux traditions et coutumes des hommes. C’est ainsi qu’ils vont être du bon pain dont les fidèles ont faim. Mais ils ne sauraient le devenir sans la prière. Aussi a-t-il conclu son homélie en les invitant à la prière fidèle et constante, non sans leur prodiguer de précieux conseils à savoir : bien faire le travail qu’on leur confiera dans les communautés, être vrais et droits, être travailleurs et enfin savoir gérer les hommes.

P. K Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
Vie consacrée
 
 CONTACT

Plusieurs familles religieuses féminines participent à l’apostolat dans l’esprit de leurs charismes.