Actualités
 
 
 
 
 

Actualités

Journée de salubrité au Lycée provincial de Kaya

Dans le cadre de ses activités, l’aumônerie diocésaine des lycées et collèges de Kaya a organisé une journée dite de salubrité, ce jeudi 12 mai 2016. Elle a concerné le premier et le plus grand établissement secondaire de la ville de Kaya, c’est-à-dire le lycée provincial. Munis donc d’outils de nettoyage : ballais, râteaux, pelles, fourches, brouettes, etc…, les élèves étaient nombreux à avoir répondu à l’appel. Sous une chaleur de chape, ils ont débarrassé le lycée provincial de ses saletés et détritus, surtout de ses plastiques noirs trainant partout dans l’enceinte de l’établissement.

Les élèves au travail

Il faut souligner que la journée a été organisée en partenariat avec Ocades-Caritas/Kaya, dans le cadre de son « Projet de consolidation de la démocratie et de la cohésion sociale au Burkina Faso post insurrectionnel ». Ainsi, pour le chargé du projet, à savoir M. Anatole OUEDRAOGO, son but « est d’amener la jeunesse à protéger le bien-commun ». En effet, a-t-il poursuivi, « depuis deux ans, l’on a remarqué que les jeunes manquent un peu de repères. Ce qui fait qu’au moindre mécontentement, ils sortent dans les rues, cassent et brûlent tout. A travers des activités de ce genre, ils prennent conscience du fait que le bien-commun est à protéger. Egalement au niveau de leur environnement et de leur cadre de vie, ils sont amenés à réaliser qu’ils doivent en prendre soin ». L’objectif semble déjà atteint à en croire Ouédraogo Cécile W., élève en classe de 1ère D. au lycée communal de Kaya, pour qui « pour bien vivre il faut vivre dans un milieu sain. En conséquence il faut nettoyer son milieu de vie ». Même son de cloche pour Sawadogo Christian, élève en classe de terminale D au lycée provincial de Kaya. Selon lui, l’idée leur est venue d’organiser cette journée de salubrité parce qu’ils « ont observé que de nos jours les alentours sont sales. Aussi ont-ils voulu rendre propres les endroits où ils vivent, en l’occurrence les établissements ». Toute chose qui contribuera un tant soit peu à leur réussite scolaire. Enfin pour l’abbé Georges Zabré, aumônier diocésain des élèves, « cette journée de salubrité entre aussi dans le cadre de la citoyenneté. Savoir prendre soin de son cadre et de son environnement de vie, bref de ce pays qui nous est tous cher, c’est poser un acte de citoyenneté. De plus à travers cette activité, les élèves sont sensibilisés à la culture de la paix car elle permet de travailler main dans la main pour la construction du Burkina Faso ».
Une activité importante vient d’être menée. D’autres, du même type, sont à venir. Elles visent et viseront toutes la consolidation de la démocratie, de la cohésion sociale et de la paix à travers la sensibilisation de la jeunesse, avenir de notre cher pays. Cela fait aussi partie du témoignage de la foi et de l’annonce de la Bonne Nouvelle en milieu scolaire et qui constitue la mission essentielle de l’aumônerie diocésaine des lycées et collèges.

Abbé K. Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
Vie consacrée
 
 CONTACT

Plusieurs familles religieuses féminines participent à l’apostolat dans l’esprit de leurs charismes.