Actualités
 
 
 
 
 

Actualités

Réunion du CDCLS/PS à Kaya

Le mardi 17 mai 2016, les membres du Comité Diocésain Catholique de Lutte contre le Sida et de la Promotion de la Santé (CDCLS/PS) se sont retrouvés dans la salle des réunions de la Fraternité de Kaya, pour une rencontre-bilan des activités de l’année. Venus des différentes paroisses du diocèse, les participants ont fait le rapport des activités menées à leur niveau dans le domaine de la pastorale sanitaire.
Après la prière d’introduction, la présentation des participants et du programme, l’abbé Olivier Lompo, curé de Dablo et responsable du comité, avec ses collaborateurs, ont attaqué le premier point de l’ordre du jour. Ainsi, tour à tour, les représentants des comités paroissiaux ont fait le bilan de leurs activités qui a consisté en la présentation de l’organisation au niveau paroissial, de l’accompagnement des malades, des Orphelins et Enfants Vulnérables (OEV). A leur suite, l’abbé Lompo a, quant lui, présenté le bilan des activités du comité diocésain qu’il a articulé autour de trois points essentiels : la Journée Diocésaine de Lutte contre le Sida (JDLS), la Journée Mondiale des Malades (JMM) et enfin le pèlerinage national agents socio-sanitaires de la conférence épiscopale du Burkina Faso et du Niger qui, en sa première édition, s’est tenue à Dédougou du 6 au 8 mai 2016.
De l’ensemble des bilans faits, il ressort que beaucoup d’activités ont été menées dans le sens de la prise en charge et de l’accompagnement des malades du fait que les comités paroissiaux bénéficient de plus en plus du soutien de la part d’autres groupes comme la Légion de Marie et le Renouveau Charismatique. Pour l’abbé Olivier Lompo, c’est « l’objectif recherché, à savoir que la pastorale des malades devienne une activité de toute la communauté, surtout au niveau des Petites Communautés Ecclésiales. » Là, le travail sera bien fait ce d’autant qu’il y a des responsables chargés de la charité pastorale. L’on gagnerait donc à impliquer tous les membres de la communauté chrétienne, « plutôt que de se limiter au projet », a insisté l’abbé Lompo.

Les participants en pleins travaux

Les travaux se sont poursuivis par un regard sur la mise en œuvre du projet Orphelins et Enfants Vulnérables (OEV), de la Caritas Innsbruck (Autruche). Il s’est agi concrètement d’épingler les difficultés, de préconiser des solutions idoines, de faire également des rapports par paroisse. Ce projet consiste à soutenir les Orphelins et Enfants Vulnérables dans plusieurs domaines comme l’habillement, l’alimentation, la scolarité, l’hygiène et la santé. Au niveau paroissial, « les enfants sont sélectionnés en fonction de ces volets de soutien », déclare l’abbé Olivier. L’évaluation de l’exécution des activités du projet Sida qui va de septembre 2015 à mai 2016, l’état des différents rapports et pièces comptables des paroisses ainsi que le point du cadre de suivi des activités par paroisse sont les derniers points qui ont mis fin aux travaux. Rendez-vous fut pris pour l’année pastorale 2016-2017, pour une pastorale sanitaire plus présente en conformité avec la volonté du Christ, Médecin des corps et des âmes par excellence : « Et il les envoya proclamer le Royaume de Dieu et faire des guérisons » (Lc 9,2).

Père K. Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
Vie consacrée
 
 CONTACT

Plusieurs familles religieuses féminines participent à l’apostolat dans l’esprit de leurs charismes.