Actualités
 
 
 
 
 

Actualités

Presbyterium de rentrée

Le presbyterium de rentrée marquant l’ouverture de la nouvelle année pastorale s’est tenu du 20 au 21 septembre 2016, dans la salle des réunions de la Fraternité de Kaya. Les équipes sacerdotales des paroisses et institutions ont toutes répondu présent, au regard de l’importance de l’événement. La prière introductive faite, l’honneur est revenu à l’abbé Paul Lallogo, secrétaire général du conseil presbytéral, de présenter le contenu des deux jours de travaux. Cela fait, ce fut au tour du père évêque de prendre la parole pour le démarrage proprement dit des travaux.
Ainsi, il a commencé d’abord par donner les nouvelles des confrères prêtres en mission d’études et pastorale à l’étranger. Après quoi, il a abordé la question des perspectives portant sur les projets de l’Ecole Supérieure Polytechnique de Kaya (ESPK). A cet effet, il est question de projets pour renforcer les acquis et les capacités de ladite école et qui sont soumis aux engagements nationaux. Une autre perspective concerne l’introduction d’une nouvelle filière au Collège Privé Sainte Thérèse d’Avila (ancien ISTA), à savoir une formation en économie familiale et sociale, qui sera générale et technique. Un comité d’étude a été institué pour se pencher sur les conditions de faisabilité. La dernière perspective abordée par le père évêque a porté sur les unités de productions de Raguitênga et de Tougouri, entreprises dans le cadre d’auto-prise en charge du diocèse.
Mgr. Thomas s’est ensuite appesanti sur divers points relatifs à la vie et ministère des prêtres. Il a parlé d’abord de la vie et du travail dans les équipes sacerdotales. Pour ce faire, il a exhorté les prêtres à bien s’organiser et s’entendre, faire le tour de tout ce qu’il y a à faire, prévoir pour proposer une répartition des tâches et des responsabilités. L’objectif visé est l’implication de tous dans l’organisation de la pastorale pour y apporter leur part de contribution. Il est indispensable, pour cela, de créer un cadre de concertation où il faut informer et s’informer sur ce qui s’est passé ainsi que sur ce qui s’est fait, sur les initiatives et les perspectives. Abordant ensuite la vie des prêtres, Mgr. a rappelé que la vie sacerdotale a des exigences comme la vie spirituelle, la vie fraternelle. Dans le souci d’un témoignage authentique, la vie des enseignements évangéliques commence d’abord avec les frères. D’où l’exigence de prendre au sérieux les engagements sacerdotaux de l’obéissance, de la chasteté et de la pauvreté.

Mgr. a exhorté les prêtres à l’authenticité de vie

La pastorale diocésaine de Kaya, faut-il encore le rappeler, porte sur les petites communautés ecclésiales. L’option pour cette forme de pastorale est motivée par le sentiment qu’il faut changer la pastorale, car les fidèles ont besoin que leur foi soit profonde. La prière s’avère indispensable dans la réalisation de cette pastorale comme toute autre. Voilà pourquoi le père évêque a exhorté les prêtres à prier régulièrement pour la sanctification du peuple de Dieu. Dans cette perspective, il a rappelé l’obligation pour les prêtres, surtout pour les curés, d’appliquer, dans les paroisses, les messes « pro populo ». « Si le Seigneur ne bâtit la maison, les bâtisseurs travaillent en vain. Si le Seigneur ne garde la ville, c’est en vain que veillent les gardes » (Ps. 126).
La nouvelle année pastorale est donc lancée. En tant que premiers acteurs de la mission, les agents pastoraux repartent plus que déterminés par les exhortations du père évêque. De nouveaux défis se présentent à eux. Le principal reste sans conteste le synode diocésain. Premier du genre, il est censé permettre une évangélisation en profondeur de nos communautés chrétiennes, afin que l’église devienne leur coutume et leurs traditions. On ne peut que souhaiter à toutes et à tous une bonne année pastorale.

Père K. Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
Vie consacrée
 
 CONTACT

Plusieurs familles religieuses féminines participent à l’apostolat dans l’esprit de leurs charismes.