Actualités
 
 
 
 
 

Actualités

Ouverture du jubilé d’argent de Saint Cyprien

Le samedi 22 octobre 2016, le petit séminaire Saint Cyprien de Kaya a procédé à l’ouverture de son jubilé d’argent. Présidée par son excellence, Mgr. Thomas KABORE, évêque de Kaya, la messe a connu la présence d’une foule nombreuse dont les anciens de la maison. Au cours de la même célébration, huit nouveaux séminaristes ont reçu le sacrement de la confirmation qui fait désormais d’eux des chrétiens dans le sens plein du terme.

Les séminaristes ont laissé exploser leur joie

Ouvert le 16 septembre 1992, par son excellence Mgr. Constantin GUIRMA, de vénérée mémoire, le petit séminaire saint Cyprien de Kaya aura, en septembre 2017, 25 ans d’existence. C’est pour cela que le jubilé est prévu pour se clôturer le 2 décembre 2017. C’est donc une année jubilaire que le père évêque a ouverte par l’ouverture symbolique de la chapelle de la maison. Tout au long de l’année jubilaire, des activités de toutes sortes seront menées pour la marquer de manière forte.
Mgr. KABORE a commencé son exhortation de circonstance en donnant le sens biblique et théologique d’un jubilé. Temps de grâces, le jubilé est avant tout une période de réconciliation qui s’opère, d’une part, entre l’homme et Dieu et, de l’autre, entre l’homme et ses semblables. Aussi a-t-il invité l’assemblée en général et la communauté du séminaire en particulier, à faire de cette année jubilaire, un moment de conversion véritable, pour répondre à l’appel du Christ. De fait, le Christ n’a pas appelé des gens parfaits, mais il a rendu parfaits ceux qu’il a appelés à sa suite. Mais, cela n’a pas été possible sans leur coopération. D’où l’exigence et la nécessité de la collaboration de l’homme qui veut se sauver avec la grâce salvatrice de Dieu. « Pour être disciples du Christ, pour faire advenir le Règne de Dieu sur terre, il faut l’écouter, l’imiter en tout aussi bien dans ses actes que dans ses paroles », a insisté Mgr., pour qui imiter le Christ suppose être obéissant, se soumettre en tout, ne faire que ce que le Christ demande de faire comme lui n’a fait qu’accomplir la volonté de son Père. Un précieux conseil qu’illustre bien le thème de l’année jubilaire ainsi libellé : « En marche vers le jubilé d’argent, séminariste, dans la prière, l’unité, le travail et la discipline, affermis ta foi et ta vocation, à l’exemple de Saint Cyprien ».

Mgr. durant sa prêche

La messe s’est poursuivie normalement après la confirmation de huit nouveaux petits séminaristes. Désormais, marqués de l’Esprit Saint avec ses grâces, ils sont appelés à être témoins du Christ tout au long de leur vie et jusqu’à leur mort. C’est d’ailleurs ce à quoi ils se sont engagés et aussi la grâce qu’ils ont demandée à Dieu à travers une belle prière.

Les confirmands au nombre de 8

En 25 ans d’existence, plus de 700 jeunes ont été formés par le petit séminaire saint Cyprien de Kaya. Parmi ces jeunes sont issus 33 prêtres, la moitié du clergé du diocèse de Kaya. Autant dire que le vœu du père fondateur, c’est-à-dire, Mgr. Constantin GUIRMA, de vénérée mémoire, a été exaucé. Une grande vision qu’il a eue et dont le fruit profite aujourd’hui au diocèse de Kaya, à l’église-famille du Burkina Faso et à tout notre pays, car d’autres diocèses du Burkina ont aussi leurs séminaristes dans cette pépinière de vocations sacerdotales. Quelques délégations sont venues exprimer leur solidarité comme celles des petits séminaires de Pabré, de Koudougou, de Ouahigouya, de Baskouré En attendant la clôture prévue pour le 2 décembre 2017, nous souhaitons un heureux, saint et fructueux jubilé d’argent au petit séminaire Saint Cyprien de Kaya.

Père K. Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
Vie consacrée
 
 CONTACT

Plusieurs familles religieuses féminines participent à l’apostolat dans l’esprit de leurs charismes.