Actualités
 
 
 
 
 

Actualités

Duexième Assemblée Ordinaire du Presbyterium

Comme le veut la tradition, du 7 au 8 mars 2017, la deuxième assemblée ordinaire du presbyterium s’est tenue à Kaya, à mi-chemin de l’année pastorale, ponctuée par une récollection animée par l’abbé Théophile G. DABILOUGOU. Le premier jour a été consacré au presbytérium et le deuxième jour à la récollection. Au regard de l’importance de l’assemblée, tous les prêtres du diocèse ont répondu présent. Premier acte du premier jour du presbyterium : nouvelles des confrères à l’étranger, rapidement données par le père évêque. Et ce qui peut en être retenu, c’est que ces confrères en mission pastorale ou en mission d’études se portent bien.
L’acte deux a consisté, toujours pour Mgr., à présenter et à commenter le Directoire pour la Vie et le Ministère des prêtres dans la province ecclésiastique de Koupéla. D’entrée de jeu, Mgr. a souligné l’esprit dans lequel ce document a été produit, l’esprit de famille. “Nous sommes dans l’option de l’Eglise-Famille de Dieu et cela doit transparaitre dans la vie des prêtres”, a-t-il dit. L’esprit dont il s’agit est la communion ecclésiale dont le fondement est la Trinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit. De ce fait, l’esprit appelle à la communion du prêtre avec ses confrères, son évêque et ses frères dans la foi c’est-à-dire les fidèles chrétiens. Puis, Mgr. s’est livré au commentaire proprement dit et détaillé de tout le document, composé de six chapitres. Tous les apects de la vie et du ministère du prêtre y sont bordés, de la vie spirituelle à la vie matérielle, en passant par la vie apostolique. Mgr. a terminé la présentation du directoire par un appel pressant à son appropriation dans tout son contenu. “Il devient maintenant une référence normative ce d’autant qu’il a déjà été promulgué”, a-t-il souligné. L’après-midi fut consacré par le père évêque à un rappel des attitudes liturgiques. S’appuyant sur un document de la Conférence Épiscopale du Burkina Faso et du Niger, il a revisité les différentes étapes de la sainte messe, pour en expliquer le sens et les attitudes qu’il convient d’adopter à chaque étape. Un exercice qui a consisté à rappeler ce qui est recommandé, pour plus d’harmonie et de beauté dans les célébrations liturgiques.

Tous les prêtres ont répondu présent

“Prêtre aujourd’hui : quel visage de témoin ?” : ce fut le thème de la journée de récollection. Il a été développé par l’abbé Théophile DABILOUGOU. L’on ne le répétera jamais assez : c’est la qualité de sa vie qui permettra au prêtre, de faire passer le message évangélique qu’il proclame. Nos communautés chrétiennes, plus que jamais, ont besoin de pasteurs qui sont de véritables témoins du Christ qu’ils annoncent. Cela s’entend qu’ils se doivent, de leur part, laisser transparaitre le visage du Christ dans toute leur vie. Pour cela, ils ont besoin d’employer les moyens que le Christ lui-même met à leur disposition : la prière, la méditation de la Parole de Dieu, la proximité avec le peuple de Dieu et la simplicité de vie. Un véritable défi à relever au quotidien au regard du contexte actuel dans lequel le prêtre vit.
La messe chrismale a été le point d’orgue de ces deux jours de rencontre. Les prêtres, au cours de la célébration, ont renouvelé leurs promesses sacerdotales au père évêque et à ses successeurs.

Père K. Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
Vie consacrée
 
 CONTACT

Plusieurs familles religieuses féminines participent à l’apostolat dans l’esprit de leurs charismes.