Actualités
 
 
 
 
 

Actualités

Le CFC Saint Luc de Tougouri clôture son année

Le Centre de Formation des Catéchistes (CFC) Saint Luc de Tougouri, a choisi la journée du samedi 13 mai 2017, pour célébrer la messe marquant la clôture de son année académique 2016-2017. Ladite messe a été présidée par l’abbé Joanny Koanda, curé de la paroisse Christ-Roi de l’Univers de Boussouma et vicaire épiscopale chargé de la pastorale. Au cours de la célébration, l’on a procédé à la remise de diplômes de fin de formation à neuf (9) nouveaux couples de catéchistes, dont sept (7) du diocèse de Kaya et deux (2) du diocèse de Dori.

L’abbé Joanny a exhorté les nouveaux catéchistes à beaucoup de courage

« N’ayez pas peur d’être critiqués, n’ayez pas peur des critiques qui seront le lot quotidien de votre ministère », a dit l’abbé Joanny aux nouveaux catéchistes dans son homélie. Poursuivant son exhortation, il les a invités à s’armer de courage pour affronter leur nouvelle vie sur le terrain, laquelle tranchera d’avec celle qu’ils ont connue jusque-là, durant leur formation au centre pendant quatre années. « Dans certains villages, il vous arrivera de ne rien trouver du tout ; vous trouverez même dans certains endroits, de simples briques en banco qui servent de bancs aux fidèles dans les lieux de prière. Ils vous appartiendra donc de travailler pour changer le visage de ces communautés », a-t-il souligné.

Le diplôme de fin de formation

Le catéchiste, nous le savons, est le premier animateur de nos communautés chrétiennes à la base. Il est celui qui précède tout le monde pour préparer le terrain à la venue des pasteurs, et ce après moult labeur empreint de difficultés. L’abbé Joanny l’a rappelé aux nouveaux catéchistes qu’il a appelés à jouer ce rôle dans la foi et l’humilité. Des qualités dont ils ont besoin au regard des nombreux défis qui se présentent à eux, surtout au regard de leurs conditions de vie et de travail. Des défis que les nouveaux s’engagent à relever et nous ne pouvons que leur souhaiter du courage dans leur nouvelle mission.
Comme d’habitude, un repas communautaire a été pris ensemble après la messe, suivi d’une belle animation culturelle dont les élèves-catéchistes ont le secret. Leur départ en vacances est prévu pour le lundi 15 mai. Il s’agit de les libérer rapidement, pour leur permettre de préparer la campagne agricole dont les premières pluies ont commencé tomber.

Photo de famille

Il est à noter que cette année, la moisson a été plus abondante que l’année précédente. Car, l’année dernière, ils étaient au total six nouveaux couples de catéchistes à avoir fini leur formation. Et de l’avis du directeur du centre, l’abbé Paul LALLOGO, celle de l’année prochaine sera encore plus abondante. Serait-on en train d’assister à un renouveau concernant la vocation des catéchistes qui connait une baisse sensible ces dernières années ? L’avenir nous le dira. Mais, pour le moins que l’on puisse dire, c’est un grand et profond souhait de tous.

Père K. Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
Vie consacrée
 
 CONTACT

Plusieurs familles religieuses féminines participent à l’apostolat dans l’esprit de leurs charismes.