Actualités
 
 
 
 
 

Actualités

Fête de l’Assomption à Saint Martin de Kaya

Ce mardi 15 août 2017, les fidèles de la paroisse militaire Saint Martin de Kaya, en communion avec leur tout nouvel administrateur, l’abbé Elie OUEDRAOGO, ont célébré dans la joie et la ferveur, la fête de l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie. Instituée par le pape Pie XII en 1950 comme dogme, c’est-à-dire une vérité de foi divinement révélée, la fête de l’Assomption nous enseigne que Marie, après sa vie terrestre, est montée au ciel corps et âme. Ainsi, elle est signe d’espérance pour tous les hommes en ce sens que comme elle, nous aussi, au terme de notre vie sur terre, nous serons en communion de vie éternelle dans la gloire de Dieu.
Dans son homélie de circonstance, l’abbé Elie OUEDRAOGO s’est évertué à donner le sens de cette fête à l’assemblée, se basant sur les textes sacrés, la tradition et l’enseignement de l’Église. Suite à cela, il a beaucoup exhorté les fidèles à « imiter la foi simple et humble de Marie, qui a cru en ce que l’ange lui a dit de la part du Seigneur ». Et pour lui, imiter la foi simple et humble de Mare veut dire tout simplement écouter la Parole de Dieu et la mettre en pratique. C’est de cette façon que les chrétiens « communiqueront leur foi à d’autres à l’image de Marie qui est allée à la rencontre de sa cousine Élisabeth », après le départ de l’ange Gabriel, venu lui annoncer la conception en elle du prophète Jean-Baptiste. C’est sans doute ce dont notre monde a besoin aujourd’hui : le sens du partage, de la solidarité et du service mutuel dans la charité.

La procession avec la statue de Marie

Pleine de grâce, bénie entre toutes les femmes et choisie pour être la mère du Fils de Dieu, Marie n’a pas considéré tout cela pour exiger tous les égards. Mais elle « s’est mise en hâte vers la région des montagnes de Judée, entra ans la maison de Zacharie et salua Élisabeth » avec laquelle elle demeura environ trois mois, avant de retourner chez elle. Sa cousine reconnait les merveilles que Dieu avait accomplies en elle, son fils tressaillit d’allégresse en elle. À son tour, Marie chante les louanges du Seigneur dans lesquelles elle reconnait qu’elle a tout simplement été l’objet de l’amour du Tout-Puissant qui « a fait des merveilles » pour elle. Une humilité récompensée par son Fils Jésus qui l’accueille dans sa gloire éternelle où nous la rejoindrons un jour.
Comme le veut la tradition, après la messe, les fidèles ont fait une procession avec la statue de la Vierge Marie à travers quelques artères de la ville de Kaya, une procession ponctuée de chants, de prières aux intentions du Burkina Faso, frappé encore par une attaque terroriste dans la nuit du dimanche 13 au lundi 14 août 2017, laquelle opération a pris pour cible le café-restaurant Istanbul de Ouagadougou, occasionnant la mort de 18 personnes et des dizaines de blessés.
Cette messe est la première grande célébration de l’abbé Elie OUEDRAOGO, nouvellement nommé administrateur de la paroisse militaire Saint Martin de Kaya, en remplacement de l’abbé Pierre Nabaloum, envoyé en mission en France.

Père K. Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
Vie consacrée
 
 CONTACT

Plusieurs familles religieuses féminines participent à l’apostolat dans l’esprit de leurs charismes.