Actualités
 
 
 
 
 

Actualités

AG diocésaine de la jeunesse

La paroisse Sainte Famille de Nazareth de Yalgo, a abrité, du 17 au 19 novembre 2017, la traditionnelle Assemblée Générale des jeunes du diocèse de Kaya, qui se tient toujours en début d’année pastorale. Venus de toutes les paroisses du diocèse, ils étaient au total 124 jeunes à avoir effectué le déplacement de Yalgo, pour exprimer leur engagement dans la vie du mouvement dont ils sont les premiers acteurs.
Trois jours durant, aumôniers, sœurs conseillères et participants se sont penchés sur la vie du groupe des jeunes du diocèse. Ainsi, tour à tour, chaque paroisse a fait écho des activités menées l’année précédente et celles qu’elle a programmées pour cette nouvelle année. Et de ce qui ressort de leurs exposés respectifs, le mouvement des jeunes connait beaucoup de difficultés : le non engagement qui se traduit par la non-participation aux activités, le manque d’emplois, la pauvreté, le phénomène de l’orpaillage, l’ignorance, etc. commentant ces difficultés, l’abbé Georges Zabré, aumônier diocésain de la jeunesse, a affirmé que « ce sont des problèmes récurrents auxquels il va falloir apporter des solutions durables. Mais il revient à vous d’abord, jeunes, de faire des propositions concrètes, car c’est vous qui en êtes concernés en premier lieu ». Il déplore la non-participation des jeunes à la vie du mouvement, tout en disant ne rien comprendre du désintéressement des jeunes vis-à-vis du mouvement, ce d’autant que l’aumônerie de la jeunesse existe pour soutenir les jeunes dans la recherche des solutions à leurs problèmes. Ce qui vaut à dire qu’elle vient en soutien et en aucune façon n’a pas de solutions toutes faites ou magiques à proposer. Comme le dit un proverbe africain, on ne peut pas raser la tête de quelqu’un à son absence : autrement dit, on ne peut pas résoudre les problèmes des jeunes à leur place ni sans leur concours. Cela entre dans la ligne optique des évêques de la Conférence Épiscopale du Burkina Faso, qui prônent des solutions trouvées par les jeunes eux-mêmes, plutôt que de se tourner toujours à l’étranger par la rédaction de projets. « Nos pères évêques nous ont fermement recommandé de ne pas habituer les jeunes à cette manière de recherche facile de solutions à leurs problèmes. Nous devons au contraire les amener à réfléchir par eux-mêmes pour trouver comment résoudre leurs problèmes », a affirmé l’abbé Georges.

Les jeunes ont animé la messe de clôture de leur rencontre

Ce dernier a profité de la rencontre de Yalgo, pour réfléchir aux jeunes l’écho des travaux du synode diocésain (14 – 20 novembre 2017) les concernant. En effet, le synode a abordé la question des jeunes, piliers de notre église locale, confrontés à des difficultés aussi diverses que graves. La principale difficulté relevée par le synode est la consommation des boissons frelatées, phénomène dont les conséquences sont désastreuses. Il tue à petit feu la jeunesse et par extension l’avenir de notre église. La recherche d’une solution efficace s’impose absolument. L’Assemblée Générale s’est présentée comme un cadre idéal pour interpeller les jeunes sur les graves méfaits de la consommation des boissons frelatées.
La rencontre de Yalgo a encore permis aux jeunes de jeter les bases d’une préparation lointaine de leur participation à deux grandes rencontres importantes de jeunes : les journées nationales de la jeunesse qui se tiendront à Ouagadougou en août 2018 et le synode diocésain de la jeunesse convoqué par le pape François pour octobre 2018 à Rome. Après avoir expliqué le sens et le bien-fondé de ces deux événements, l’aumônier diocésain a fortement exhorté les jeunes à y participer, pour être, à leur tour, lumière pour les autres. « Car, c’est ainsi que vous êtes invités à changer positivement votre propre condition, celle de vos camarades et du monde », a-t-il lancé aux jeunes.

Photo de famille pour la postérité

L’Assemblée Générale des jeunes à Yalgo s’est bien déroulée, ont révélé les jeunes eux-mêmes dans le bilan qu’ils ont fait de leur séjour. Un succès à mettre à l’actif des agents pastoraux et de toute la communauté paroissiale de Yalgo, qui n’ont ménagé aucun effort pour que la rencontre se déroule dans de bonnes conditions. Une chose est sûre : au regard de l’enthousiasme qui se lisait sur le visage des jeunes, on peut dire sans risque de se tromper qu’ils repartent tous édifiés, déterminés à faire fructifier les « talents d’or » que chacun d’eux a reçus à la faveur de cette Assemblée Générale qui avait aussi, il faut l’avouer, l’allure d’une formation.

Père K. Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
Vie consacrée
 
 CONTACT

Plusieurs familles religieuses féminines participent à l’apostolat dans l’esprit de leurs charismes.