Actualités
 
 
 
 
 

Actualités

Elections couplées du 29 novmebre 2015 : La CDJP sensibilise

La Commission Justice et Paix du diocèse de Kaya a organisé une série de sessions de sensibilisation sur les élections présidentielle et législative prévues pour se tenir le 29 novembre 2015 au Burkina Faso. La première session s’est tenue à Kaya, au centre diocésain de Yitaorê. Y ont pris part des délégués des départements de Kaya, des représentants des leaders politiques, des responsables coutumiers et religieux, des associations de jeunes, de femmes et de personnes en situation de handicap.
L’activité en question s’inscrit dans le cadre du « Projet d’Assistance Electorale au Burkina Faso », lequel consiste à apporter une assistance au renforcement des capacités organisationnelles, techniques, financières et opérationnelles des principaux acteurs impliqués dans le processus électoral, notamment la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Si cette dernière est la principale bénéficiaire de l’assistance électorale, il n’en demeure pas moins qu’il existe d’autres structures comme le Gouvernement et les institutions publiques, les partis politiques, les Organisations de la Société Civile (OSC), les organisations de femmes, les médias et les institutions de formation électorale.
Les actions proposées par le projet ont pour but de permettre une conduite efficiente et pérenne du processus électoral libre, transparent, crédible et inclusif, conformément aux standards internationaux. En outre, il a bénéficié de l’appui du Programme de Nations Unies pour le Développement (PNUD) et d’autres partenaires Techniques et Financiers (PTF) participant audit projet.

Photo de famille des participants de la session

La Commission Justice et Paix du diocèse de Kaya a été bénéficiaire du Projet sur le renforcement des capacités des populations pour une participation citoyenne aux élections en vue de prévenir les conflits pré et post électoraux dans la Région du Centre Nord composée des provinces du Bam, du Namentênga et du Sanematênga. L’initiative est particulièrement importante dans le cas de notre pays le Burkina Faso où un changement violent de régime est intervenu et où un nouveau système démocratique est en construction. C’est à cet effet que des sessions de sensibilisation en matière de prévention des conflits électoraux en faveur des différentes couches sociales dans tous les départements des trois provinces seront organisées. Appui à l’éducation civique, à la Communication, à la participation des femmes et à la mobilisation des électeurs, la Prévention, la Gestion des conflits et l’éducation à la paix constituent les principales composantes de ces sessions de sensibilisation, qui s’étaleront tout au long du processus électoral. Ainsi, au cours de cette première session de sensibilisation, il a été question d’une communication sur la prévention des conflits électoraux suivie d’échanges. Ce qui a permis aux participants et participantes de repartir avec des informations pour la prévention des conflits électoraux et des débats de dialogue et de paix.

Père K. Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
Vie consacrée
 
 CONTACT

Plusieurs familles religieuses féminines participent à l’apostolat dans l’esprit de leurs charismes.