Actualités
 
 
 
 
 

Actualités

Noël à Kaya

En union de cœur et d’esprit avec les fidèles chrétiens du monde entier, les fils et filles de l’église famille de Dieu à Kaya ont fêté Noël dans une grande ferveur. Le froid qui est fortement descendu à l’approche de la fête n’a pas eu raison des fidèles qui ont pris d’assaut l’église cathédrale de Kaya où, comme le veut l’Eglise, Mgr. Thomas KABORE, notre père évêque, a présidé l’eucharistie de la nuit du 24 décembre. C’est encore lui qui a présidé la messe du jour.
Le message qu’il a livré s’est porté essentiellement sur la paix, le premier don que Dieu vient apporter aux hommes et à la terre en son fils Jésus. La particularité du jour de Noël pour Mgr. est la tradition qu’il a encore sacrifiée en allant dire la messe pour les pensionnaires de la maison d’arrêt et de correction de Kaya. Un grand jour pour les prisonniers qui en ont maintenant l’habitude et qui l’attendent toujours. Là encore, Mgr. a transmis son message de paix et d’espérance qui animent les prisonniers. Noël est bien une fête de paix et d’espérance. Dieu vient dans un petit enfant pour faire la paix entre lui et les hommes et entre les hommes eux-mêmes ; Dieu vient dans un petit enfant combler l’espérance des hommes. C’est ainsi que Noël est une fête de la paix et de l’espérance. Les prisonniers qui sont aussi des êtres humains créés à l’image et à la ressemblance de Dieu ont besoin d’être réconfortés.
C’est l’exercice auquel le père évêque s’est livré à travers cette visite aux prisonniers le jour de Noël. Ainsi il a visité tour à tours les enfants, les femmes, les jeunes, les personnes âgées, bref, tous ceux qui sont incarcérés, mais regroupés en âge et en genre. Un tour émouvant, à voir surtout des enfants et des personnes âgées privés de liberté. Mais qui ont été réconfortés par le passage et le message de paix du père évêque.

Mgr. a livré un message de paix

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
Vie consacrée
 
 CONTACT

Plusieurs familles religieuses féminines participent à l’apostolat dans l’esprit de leurs charismes.