Actualités
 
 
 
 
 

Actualités

Pâques à Kaya

A l’instar de leurs frères de l’Eglise universelle, les fidèles chrétiens de Kaya ont célébré Pâques dans la ferveur et la joie. Une célébration placée sous le signe de l’année jubilaire de la miséricorde. Ainsi les messages des différentes célébrations, tout au long de la semaine sainte et du Triduum Pascal, ont été centrés sur la miséricorde.

La vigile pascale a commencé avec la liturgie du feu

Comme le veut la tradition, notre père évêque, Mgr. Thomas Kaboré, a célébré la vigile pascale ainsi que le dimanche de Pâques en son église cathédrale. La veillée a été célébrée cette année un peu plutôt que d’habitude, c’est-à-dire à vingt-et-une heure. Liturgie de feu, de la parole de Dieu, du baptême, de l’eucharistie, tout a été célébré avec dévotion et recueillement selon la tradition de l’Eglise.
Le moment attendu de la veillée pascale fut bien entendu celui des baptêmes, tant pour les catéchumènes que pour l’ensemble des fidèles chrétiens, heureux d’accueillir de nouveaux frères nés de l’eau et de l’Esprit Saint. Ainsi, plusieurs catéchumènes, jeunes, adultes et personnes âgées ont reçu le sacrement de baptême tandis que d’autres ont reçu celui de la confirmation. Le père évêque a été soutenu dans le rite par des prêtres concélébrants, ce qui a contribué à le rendre moins long.

Il y a eu baptême d’adultes

Le lendemain, c’est-à-dire le jour de Pâques, d’autres enfin ont fait leur entrée dans l’Eglise. L’entrée dans l’Eglise est un rite particulier qui consiste à permettre à ceux et celles qui sont empêchés de recevoir le baptême pour raison de mesures pastorales, d’exprimer leur désir de faire partie du peuple de chrétien, attendant la fin de l’empêchement. Mais comme les candidats au baptême, ils ont renoncé au mal et à l’auteur du mal c’est-à-dire le démon, à ses séductions, à ses promesses. Ils ont aussi professé la foi de l’Eglise. Pour la quasi-totalité de ces personnes empêchées de recevoir le baptême, il s’agit de problème de mariage. Ce jour également, le père évêque a baptisé plusieurs bébés. La traditionnelle messe à la prison de Kaya a encore été célébrée cette année, et c’est le père évêque qui l’a présidée.
Il faut ajouter que ce fut la même ambiance dans toutes les paroisses du diocèse : baptême d’adultes la nuit de Pâques et de bébés le jour, bénédiction de bagues d’alliance pour les couples ayant contracté le mariage naturel, réjouissances populaires tout au long du dimanche de Pâques. L’appel que le père évêque a lancé aux fidèles de Kaya dans son message est de croire en la divinité de Jésus, mort et ressuscité pour le salut du genre humain.

Père K. Alexis OUEDRAOGO

 
 Voir les autres articles dans : Actualités
ESPACE MULTIMEDIA
Vie consacrée
 
 CONTACT

Plusieurs familles religieuses féminines participent à l’apostolat dans l’esprit de leurs charismes.